Le coupon le mieux rentabilisé de l’histoire

Hello !

Aujourd’hui je voulais vous montrer deux réalisations de cet hiver : un Aime comme Melting Pot de la marque Aime comme Marie, et la veste Mars du livre de Charlotte Auzou « Ma garde robe à coudre pour toute l’année ».

Un seul article pour ces deux projets car ils ont en partie été réalisés dans le même lainage noir. Celui là même que j’avais acheté pour ma robe La Parisienne ! Ce coupon de 3 mètres a donc bien servi et ça, ça fait plaisir ! En effet, il me reste TOUJOURS du tissu après un projet et j’ai vraiment, vraiment, du mal à jeter… Les projets avec association de tissus sont donc une bonne idée pour utiliser les chutes.

Commençons par le Aime comme Melting Pot. Je pense que ce top est déclinable quasiment à l’infini en fonction des associations que l’on choisit. J’adore ce tissu à l’imprimé fougères, c’était également un coupon de 3m (et vous verrez que j’ai d’autres projets pour lui… teasing …). J’ai utilisé un très joli passepoil doré et noir, c’était ma première pose de passepoil et j’ai trouvé ça EASY.

J’ai donc coupé ce joli haut en taille 38, en quelques heures il était décalqué, découpé, cousu et porté ! Un super patron que je recommande les yeux fermés.

IMG_0195

Continuons avec la veste Mars du livre de Charlotte Auzou. J’ai eu ce livre pour mon anniversaire et c’est une vraie mine d’or. Personnellement, je me vois réaliser la majorité des modèles.

Pour la veste, il me restait une chute de ce tissu noir et blanc aux motifs aztèques, mais pas assez pour faire la veste en entier… J’ai donc réalisé les manches dans mon fameux lainage noir ! Je l’ai coupé en 36, elle est parfaitement taillée. J’ai eu un peu de mal lors de la pose de la fermeture éclair… Une fois que j’avais cousu les deux côtés, je me suis rendue compte que j’avais du tirer plus d’un côté que de l’autre car j’avais une différence de 4 bon centimètres … J’ai failli laissé tomber mais finalement j’ai recommencé et en m’appliquant j’ai pu rattraper le coup !

Quels sont vos patrons déclinables à souhait ?

FullSizeRender-4FullSizeRender-4 - copie

La Parisienne en Hiver

Bonjour à tous,

Je profite du temps qui s’est dégradé pour vous parler de La Parisienne que j’ai réalisé en Janvier dernier.

La Parisienne c’est un patron de la marque LouisAntoinette. J’ai eu un coup de coeur pour cette robe en deux parties qui laisse entrevoir la doublure du haut. Je suis une amoureuse des jolies doublures, même quand on ne les voit pas, je trouve que ça apporte vraiment quelque chose.

Après avoir déniché un coupon de 3m d’un joli lainage noir au Gentleman des Coupons dans le XVIIIème arrondissement de Paris ainsi qu’un liberty dans les tons vert d’eau, me voilà prête à m’attaquer à la bête. C’est seulement le 2ème vêtement que j’entreprends de coudre à ce moment là. Avec le recul je trouve que c’était très ambitieux .

En prenant mon temps et en m’appliquant, tout s’est déroulé sans encombre. J’ai demandé de l’aide pour la pose de la fermeture éclair. Elle est sensée être invisible, je dois avouer que la mienne ne l’est pas vraiment mais je suis néanmoins très fière de cette réalisation !

J’ai coupé une taille 36 et elle me va parfaitement, c’est une robe que j’ai porté plusieurs fois cet hiver, même si je dois me rendre à l’évidence, je suis quand même beaucoup plus souvent en pantalon.

Pour l’avoir testé je peux vous l’assurer, avec de la patience et de l’attention, ce modèle est accessible aux débutants (avec quelques notions quand même). Les explications sont claires et suffisantes.

J’espère qu’elle vous plaira. Et vous quelle est votre robe fétiche de l’hiver ?

IMG_0081IMG_0754IMG_0755

Des doudous par milliers

IMG_0328

Il y a un peu plus d’un an, j’étais invitée à la Baby Shower d’une de mes amies. Je voulais lui offrir quelque chose de personnalisé, quelque chose qu’elle ne retrouverait pas dans les grands magasins, quelque chose que les autres enfants n’auraient pas.

Je lui ai donc cousu un petit lapin dans un sweat tout doux. Pour mon plus grand bonheur, ce doudou a eu beaucoup de succès. Plusieurs de mes copines étant enceintes en même temps, chaque bébé a eu son petit lapin.

Poussée par mes proches, j’ai créé une page Facebook et ouvert une boutique A Little Market pour vendre mes doudous baptisés les Puccis (la référence est dans le film les Minions pour ceux qui se poseraient la question).

Aujourd’hui, une cinquantaine de Puccis ont été adoptés et chaque commande me fait extrêmement plaisir. Certains de ces enfants les ont choisi comme doudou attitré et c’est d’autant plus une fierté pour moi.

Et vous, vous aimez faire des cadeaux personnalisés ou faits main ? 

Sweat Courcelles et Bambi #2

#2En Décembre, je me suis lancée et j’ai cousu mon premier vêtement.

J’avais envie d’un sweat simple, sans difficultés techniques pour démarrer tranquillement sans me dégoûter. Mon choix s’est porté sur le sweat Courcelles de CozyLittleWorld pour plusieurs raisons :

  • les nombreuses versions de ce sweat présentes sur Instagram
  • une version gilet nommée Monceau incluse dans le patron
  • la simplicité du modèle alliée à un rendu proche d’un sweat du commerce
  • le prix : 4€ (qui dit mieux ?!)

 

Pour le choix du tissus, j’avais un matelassé blanc qui attendait sagement son heure de gloire dans mon placard. C’était sans compter sur les tissus sweat de Ma Petite Mercerie, tous plus mignons les uns que les autres.

Vous allez vite vous en rendre compte j’ai environ la maturité d’une enfant de 5 ans. J’aime Disney, les princesses, les petits animaux mignons, les paillettes et le Coca Zéro (ok ça n’a rien à voir). J’ai donc commandé un magnifique tissus bleu avec des petites silhouettes de Bambi pailletées. Un peu moins passe partout que le matelassé blanc prévu initialement …

Je n’ai pas eu de difficultés particulières dans la réalisation. Les explications sont succinctes mais suffisantes, j’ai pris mon temps et je n’ai rien eu à découdre.

Si c’était à refaire ?

Je couperai la taille en dessous. J’ai choisi un 38 car je dépassais de quelques centimètres au niveau de la taille pour les mesures du 36. J’ai donc suivi scrupuleusement les instructions et coupé la taille au dessus. Ce n’était pas une bonne idée. J’aime les vêtements ajustés et je pense que j’aurai largement pu me glisser dans le 36.

J’ai aussi rapidement compris que les patrons PDF c’est sympa mais c’est vrai que c’est un peu la galère… On imprime tout en faisant bien attention à sélectionner le mode pleine page et non recto verso (oui, la blonde que je suis avait imprimé recto verso …), on assemble tout (session puzzle pas toujours facile), on scotche et on peut enfin décalquer !

En conclusion, je suis très fière de ce premier vêtement ! Soit, il n’est pas très habillé et chic mais je le porte souvent. Il est très confortable et des inconnus m’ont déjà demandée où je l’avais acheté (#fiertéabsolue).

Et vous, vous avez cousu le sweat Courcelles ? 

C’était quoi votre premier vêtement cousu main ? 

A bientôt

C’est ici que tout commence

Si vous ne travaillez pas pour vos rêves, quelqu’un vous embauchera pour travailler pour les siens.
Cette phrase de Steve Jobs résonne en moi très souvent.

Je m’appelle Léa, j’ai 26 ans et un nombre incalculable de passions, passe-temps, centres d’intérêt, hobbies … Appelez ça comme vous voulez. Pour mon copain se sont des lubies. Parfois, ce qui me hantait jour et nuit pendant des semaines disparait en une journée … J’assume pleinement. Et c’est pour cette raison que j’ai souhaité créer un blog. Pour partager tout ce fouillis et ne pas me cantonner à une case précise.

J’aime la couture, le sport, les pin’s, les animaux, les fleurs, les médecines alternatives, le potager, le do-it-yourself, le bio, les voyages…
Cette liste est non exhaustive et varie évidemment selon mon humeur, la saison, le programme télé …

Et vous, quelles sont vos passions?

A bientôt

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑